Aider les personnes en détresse: l’Allemagne a doublé en 2016 son engagement humanitaire en Afrique

Jamais autant de personnes n’avaient choisi l’exode qu’en 2016 - plus de 65 millions de réfugiés et de déplacés internes à travers le monde ont fui les crises, les violences et les catastrophes naturelles. Outre la grande crise humanitaire en Syrie et dans les pays voisins, l’Afrique en particulier est une priorité de l’aide humanitaire allemande.

Les habitants d’une grande partie de l’Afrique luttent chaque jour pour survivre. Dans de nombreuses régions en crise de ce continent, la situation s’est aggravée : des conflits actuels se durcissent, de nouveaux conflits éclatent et les catastrophes naturelles dues aux dérèglements climatiques persistent. Les pays de l’Afrique subsaharienne hébergent dès à présent le plus grand nombre de réfugiés et de déplacés internes au monde. D’un autre côté, les plans d’aide humanitaire coordonnés par les Nations Unies pour les crises en Afrique sont sous‑financés.

Nombre croissant de régions africaines en crise

Verteilung von Nahrungsmittelhilfe des World Food Program (WFP) in Port-au-Prince, Haiti, 2.2.2010 Agrandir l'image (© © picture alliance / landov ) En 2016, la durée et l’ampleur des crises humanitaires ont augmenté de façon inattendue. C’est le cas tout spécialement des crises complexes en Libye, dans la Corne de l’Afrique (notamment en Somalie et en Éthiopie), au Soudan et dans le Soudan du Sud, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, au Burundi, au Mali, au Niger et dans la région du lac Tchad. Nombre de ces conflits se répercutent sur les pays avoisinants.

L’approvisionnement en denrées alimentaires, la santé et l’alimentation ainsi que l’amélioration de l’approvisionnement en eau, des soins sanitaires et de l’hygiène, et la fourniture d’abris sont les domaines qui affichent les plus gros besoins humanitaires. Ce sont donc les priorités de l’aide humanitaire fournie par le ministère fédéral des Affaires étrangères.

En quoi consiste l’aide humanitaire allemande à l’Afrique ?

Elle consiste à aider les victimes des conflits et des catastrophes sur ce continent à survivre et à leur permettre de s’établir à proximité de leur région ou de leur pays d’origine. Le ministère fédéral des Affaires étrangères coordonne pour cela les mesures humanitaires avec celles relevant de la stabilisation et de la prévention des conflits, afin de préparer le développement à moyen terme des populations.

Medikamente für HIV infizierte Kinder Agrandir l'image (© picture-alliance/ dpa) Ces dernières années, le ministère allemand a quadruplé son enveloppe d’aide humanitaire et augmenté par ailleurs son soutien financier à l’Afrique. Pour la seule année 2016, il a plus que doublé le montant des mesures d’aide humanitaire par rapport à l’année précédente, ce qui lui a permis de consacrer environ 270 millions d’euros aux projets d’aide en Afrique. Il aura ainsi consacré en 2016 plus de 1,3 milliard d’euros pour faire face aux crises humanitaires dans le monde.

Dans le cadre de ses projets d’aide humanitaire, le ministère fédéral des Affaires étrangères coopère étroitement avec des partenaires dans le milieu des organisations onusiennes (par exemple PAM ou HCR) et également avec le Mouvement international de la Croix‑Rouge et du Croissant‑Rouge ainsi que de nombreuses ONG. La protection humanitaire est avant tout une priorité dans le contexte des conflits armés. De plus, il est essentiel d’approvisionner les personnes en détresse en denrées alimentaires et autres biens humanitaires et de leur donner accès à l’eau potable. Les soins médicaux et le traitement des cas de sous‑nutrition aiguë revêtent, eux aussi, un caractère d’urgence. Les projets concernant les réfugiés et les déplacés internes prennent en considération, pour la plupart, les communes d’accueil, incitant donc à vivre ensemble paisiblement en dépit de la pénurie de ressources.

Pour une mobilisation accrue

Le ministère fédéral des Affaires étrangères poursuivra également en 2017 son engagement humanitaire dans les régions d’Afrique en crise afin de permettre à la population de vivre dans la dignité et la sécurité. En tant que co‑organisateur de la conférence de donateurs pour le Nigéria et la région du lac Tchad à Oslo le 24 février prochain, l’Allemagne continuera de solliciter un soutien politique et financier en matière d’aide humanitaire dans les régions en crise.

Situation au 8 février 2017

© Ministère fédéral des Affaires étrangères

Engagement humanitaire en Afrique

Ein Arzt in Kenia