L'Allemagne et les Nations Unies

Westerwelle bei den Vereinten Neationen Agrandir l'image (© dpa/pa) Engagement multiple de l'Allemagne au sein des Nations Unies

L'Allemagne est très engagée au sein de l'Organisation des Nations Unies et participe de manière déterminante à la configuration de son travail dans pratiquement tous les domaines. C'est ce que souligne le dernier rapport du gouvernement fédéral au sujet de la coopération de l'Allemagne avec les Nations Unies.

Pour la politique étrangère allemande, l'Organisation des Nations Unies détient un rôle clef. Avec 192 membres, elle est la seule organisation internationale dont l'action soit dotée d'une légitimation universelle. Les Nations Unies sont également indispensables pour relever de manière efficace les défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés.

Engagement de l'Allemagne au sein des Nations Unies

L'Allemagne poursuit donc un grand nombre d' objectifs de sa politique étrangère dans le cadre des Nations Unies, comme la protection du climat, la défense des droits de l'homme ou la participation à de nombreuses missions de paix, pour ne citer que quelques-uns.

En outre, l'Allemagne plaide avec insistance pour un renforcement de l'autorité et de l'efficacité des Nations Unies. Le gouvernement fédéral souhaite tout particulièrement que les efforts internationaux en faveur de la protection du climat soient déployés en priorité dans le cadre des Nations Unies. Le but est d'obtenir ainsi le soutien le plus large possible en vue de futurs accords sur la protection du climat. Il s'agit également de renforcer le profil et la capacité de conviction des Nations Unies dans le domaine de l'environnement.

UN-Vollversammlung 2012 Agrandir l'image (© dpa) Besoins de réformes

La majorité des États membres des Nations Unies sont d'accord pour reconnaître que les Nations Unies ont besoin d'une réforme en profondeur. Il est nécessaire d'adapter les institutions, les modes de fonctionnement et les politiques aux réalités géopolitiques et aux nouveaux défis du XXIe siècle.

Les propositions de réforme sont nombreuses. Parmi elles, la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies revêt une importance particulière. Elle fait encore l'objet de travaux intensifs et demeure un objectif majeur du gouvernement fédéral qui espère vivement pouvoir assumer une responsabilité accrue dans ce cadre.


Priorité: les missions de paix

Le nombre d'opérations de maintien de la paix des Nations Unies a atteint un record historique en 2007. Le Conseil de sécurité a autorisé le déploiement de près de 120 000 soldats, agents de police et experts civils qui sont intervenus dans le cadre de 20 missions de paix et de missions politiques menées sous l'égide des Nations Unies (missions des Casques bleus ou missions de maintien de la paix).

L'Allemagne est un État membre important des Nations Unies qui verse des contributions substantielles pour soutenir les missions de paix des Nations Unies. Avec une contribution obligatoire qui représente presque 8,6 pour cent du budget des Nations Unies affecté aux opérations de maintien de la paix, l'Allemagne arrive au troisième rang des contributeurs pour le financement des missions des Casques bleus.

L'Allemagne a participé aux missions des Casques bleus avec au total 1 120 soldats et agents de police (situation au 31 décembre 2007). Elle a fourni son contingent le plus nombreux à la composante maritime de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) placée sous le commandement de l'Allemagne d'octobre 2006 jusqu'au 29 février 2008. À cela s'ajoutent des soldats et des agents de police dans les missions des Casques bleus au Soudan (MINUS), au Kosovo (MINUK), en Géorgie (MONUG), au Libéria (MINUL), en Éthiopie/Érythrée (MINUEE) et en Afghanistan (MANUA).

L'Allemagne et les Nations Unies

Flagge der Vereinten Nationen